Cette page a été copiée de Wikipédia selon les dispositions de la Licence de Documentation Libre GNU.
Veuillez aider le Wiki de baseball en le révisant.

Allan James « A.J. » Burnett (né le 3 janvier 1977 à North Little Rock, Arkansas) est un ancien lanceur partant droitier. Auparavant, il a joué pour les Marlins de la Floride, les Blue Jays de Toronto, les Yankees de New York, les Phillies de Philadelphie et les Pirates de Pittsburgh. Il a été repêché par les Mets de New York en 8e ronde avec le 217e choix au total de la draft MLB de 1995.

Le 12 mai 2001, Burnett enregistre un sans-coup sûr dans un jeu blanc complet contre les Padres de San Diego à son deuxième départ de la saison. Il a blanchi les Padres avec la victoire de 3-0 même après avoir alloué neuf points, aidant sa propre cause en retirant sept frappeurs des Padres. Sa casquette et un ballon de baseball du jeu sont exposés au Temple de la renommée et au Musée du Baseball national à Cooperstown, New York.

 Burnett, AJ.jpg

Carrière professionnelle

Début de carrière

Burnett est un choix de huitième ronde des Mets de New York au repêchage amateur de 1995, mais il est échangé aux Marlins après la saison 1997 lorsque les Marlins démantèlent leur liste de champions de la Série mondiale 1997. Il a été appelé pour la première fois chez les Marlins de Portland de classe AA en 1999, malgré un dossier de 6-12 et une moyenne de 5,52 avec Portland. Il a joué des parties de 1999 et 2000 avec les Marlins; sa première saison régulière complète avec les Marlins a eu lieu en 2001, quand il a eu une fiche de 11-12 avec une moyenne de 4,05. Le 12 mai 2001, Burnett lance un sans-coup sûr mais retire neuf frappeurs au bâton, ce qui est un exploit de baseball très inhabituel. La saison 2002 a été sa meilleure à ce jour, il a complété une fiche de 12-9 avec une moyenne de 3,30 et un record en carrière de 203 retraits sur des prises. Burnett a été limité à quatre départs en 2003 avant de manquer le reste de la saison en raison d’une opération Tommy John et n’a donc pas joué pendant la série mondiale des Marlins. Il revient en juin 2004 et effectue 19 départs pour les Marlins, avec une fiche de 7-6 avec une moyenne de 3,68. Même au cours de 2004, sa première saison de retour de l’opération, il a pu lancer 100 mph. Il a été arrêté pendant la majeure partie du mois de septembre 2004 en raison d’une blessure au coude moins grave.

Saison 2005

La saison 2005 est la dernière de Burnett avec les Marlins avant qu’il ne devienne éligible à l’agence libre. Comme son ancien coéquipier Carl Pavano l’a fait lors de l’intersaison 2004, il voulait tester le marché plutôt que de prendre le nouveau contrat que les Marlins lui ont donné. Comme il était susceptible de se tailler un prix hors du budget des Marlins, il a été recherché par plusieurs autres équipes avant la date limite des échanges du 31 juillet, mais il n’a finalement pas été échangé.

Burnett semblait lancer ses meilleurs matchs de la saison juste autour de la date limite des transactions. Après avoir encaissé la défaite lors du premier match des Marlins après la pause du match des étoiles, portant sa fiche à 5-6, il a enchaîné sept victoires consécutives. La dernière de ces victoires remonte au 19 août, lorsqu’il lance huit manches par jeu blanc contre les Dodgers de Los Angeles. Il perd ensuite six décisions consécutives, dont quatre défaites en cinq départs (avec une moyenne de 5,93) lors de la chasse aux wild-card ratée des Marlins en septembre, pour terminer la saison avec un bilan de 12-12 malgré une moyenne de 3,44.

Le 27 septembre 2005, Burnett est invité par les Marlins à quitter l’équipe. La demande est venue un jour après qu’il eut fait des commentaires critiquant l’organisation:

« Nous avons joué peur. Nous avons réussi à avoir peur. Nous avons entraîné peur « , a-t-il déclaré aux journalistes après la défaite 5-3 des Marlins au Turner Field.  » J’en ai marre, mec. C’est déprimant par ici. Un match à 3-0, j’abandonne une course et laisse les gars sur la base, c’est comme s’ils s’attendaient à ce que nous gâchions. Et quand nous le faisons, ils nous mâchent. Il n’y a pas de positif, rien ici pour qui que ce soit. »

Jack McKeon, le manager des Marlins, a appelé Burnett dans son bureau et a annoncé la nouvelle. Burnett lui serra la main, ramassa ses affaires et partit. Burnett s’est depuis excusé, disant:

« J’ai toujours été un joueur et une personne très passionné. Je porte souvent mes émotions sur ma manche, parfois pour le meilleur, parfois pour le pire. J’espère que mes coéquipiers respecteront toujours celle de moi, car j’espère qu’ils connaissent mon engagement à gagner. Pour ceux que j’ai offensés, je présente mes plus sincères excuses. »

En raison de son renvoi de l’équipe, Burnett termine la saison à une manche de recevoir un bonus de 50 000 for pour avoir lancé 210 manches au cours de la saison ; de plus, il n’était qu’à deux retraits d’avoir sa deuxième saison de 200 retraits sur des prises de sa carrière. Après l’expiration du contrat de Burnett avec les Marlins, le directeur général Larry Beinfest n’a pas tenté de le démissionner, ce qui était peu probable de toute façon, étant donné les contraintes financières de la Floride et le marché pour Burnett.

Burnett avait critiqué McKeon pour ne pas permettre aux joueurs moins expérimentés de l’équipe d’avoir beaucoup de temps de jeu. Bien que probablement pas à cause des commentaires de Burnett, McKeon décide de laisser le rookie Josh Johnson, appelé en septembre par les Mudcats de la Caroline de classe AA, effectuer son premier départ en ligue majeure de sa carrière le 30 septembre 2005. Auparavant, Burnett devait effectuer son dernier départ de l’année lors de ce match.

Burnett déclare libre le 27 octobre, le premier jour après la victoire des White Sox de Chicago en Série mondiale 2005.

Le matin du 6 décembre 2005, lors des Rencontres hivernales de baseball qui se tiennent à Dallas, au Texas, les Blue Jays de Toronto signent un contrat de 55 millions de dollars pour cinq ans.

Saison 2006

Les Blue Jays de Toronto ont pris un peu de chance en signant un contrat de cinq ans pour Burnett en raison de son incapacité à rester en santé, et la saison 2006 a commencé avec son inscription sur la liste des personnes handicapées lorsqu’un morceau de tissu cicatriciel – restes de sa chirurgie « Tommy John » — s’est rompu dans son bras de lanceur.

Il a été activé le 15 avril et a effectué un départ contre les White Sox de Chicago, donnant quatre points en six manches de travail. Lors de son prochain départ contre les Red Sox de Boston, Burnett est retiré du match après seulement quatre manches en raison d’une douleur au bras droit. Il se retrouverait à nouveau sur la liste des personnes handicapées, cette fois pendant plus de deux mois. Burnett a cependant terminé l’année sur une bonne note, terminant la saison avec un dossier de 10-8 et une moyenne de 3,98.

Saison 2007

Après avoir ouvert la saison avec une défaite dévastatrice contre les Tigers de Detroit (2.0 manche lancée, cinq coups sûrs, six points marqués, 27,00 points), Burnett s’installe à ses quatre départs suivants, terminant le mois d’avril 2-1, avec une MOYENNE de 4,18.

Les Blue Jays ont subi un certain nombre de blessures au début de la saison, y compris la perte du joueur étoile B.J. Ryan pour la saison en raison d’une blessure au coude, et le partant Roy Halladay à l’appendicectomie pendant quatre semaines. Burnett était le rocher de la rotation, le seul lanceur à effectuer tous ses départs au cours des deux premiers mois de la saison. Dans ce cadre, Burnett a affiché une moyenne de 3,98, lançant 71,0 manches. Malheureusement, Burnett a manqué 48 matchs lors de deux séjours sur la liste des handicapés, terminant la saison 10-8 avec une ère de 3,75.

Saison 2008

La saison 2008 est une saison cruciale pour Burnett car le contrat de cinq ans qu’il a avec les Blue Jays lui permet de se retirer à la fin de la saison. S’il veut tester le marché libre et décrocher un autre gros contrat, Burnett doit rester en bonne santé et avoir une année productive. Cependant, la saison a commencé avec des frustrations pour Burnett en raison d’une blessure à l’index droit qu’il a subie pendant l’intersaison, le clou de l’index a été partiellement déchiré après avoir été pris dans une portière de voiture qui se fermait. Le clou déchiré a empêché Burnett de lancer la courbe à pointes, ce qui l’oblige à creuser le bout de son doigt dans la couture du baseball.

La blessure au doigt a peut-être contribué aux ennuis de Burnett en début de saison alors qu’il connaissait un lent départ. Les statistiques étaient inhabituelles pour Burnett, en particulier la moyenne de points mérités élevée et les quelques retraits sur des prises qu’il avait récoltés avec l’absence de sa balle courbe à pointes.

Le 3 juillet, il a été rapporté que les Blue Jays achetaient Burnett à des prétendants potentiels à la recherche d’un arrêt-court en retour. Cependant, la saison 2008 incohérente de Burnett a été considérée comme une préoccupation pour les prétendants potentiels. Mais depuis sa sortie contre les Orioles le 9 juillet, Burnett avait enregistré 4 départs consécutifs de qualité tout en affichant un dossier de 3-1. Son départ le plus notable a été au Yankee stadium le 13 juillet lorsqu’il a étouffé les Yankees pendant 8 et 1/3 manches tout en n’abandonnant que 1 point avant la pause du match des étoiles. Selon la rumeur, il s’agirait du dernier départ de Burnett en tant que membre des Blue Jays à l’approche de la date limite des échanges de non-renonciation.

Répertoire de lancers

Burnett est essentiellement un lanceur à deux lancers, s’appuyant sur la combinaison balle rapide et balle courbe. Sa balle rapide à quatre coutures réside dans la plage de 95 à 98 MPH tandis que son plomb est dans les années 90. Sa vitesse avait légèrement diminué ces dernières années, avant de subir l’opération Tommy John en 2003, la balle rapide de Burnett avait été fréquemment chronométrée à plus de 100 mph. Cela rend Burnett efficace dans le sens où les frappeurs doivent se préparer et tricher sur la balle rapide afin d’établir un contact qui, à son tour, aide à mettre en place la balle courbe de Burnett, l’une des rares balles courbes à pointes de la ligue est également son lancer de retrait. La balle courbe à pointes de Burnet a une excellente vélocité et une pause tardive, car elle ressemble un peu à un curseur. Sa vitesse est dans les années 80, de loin la balle courbe la plus difficile de toute la Ligue majeure de Baseball. Burnett possède également un changement mais est rarement utilisé. Cependant, depuis qu’il s’est joint aux Blue Jays, il a travaillé à améliorer son changement avec l’aide de l’entraîneur des lanceurs Brad Arnsberg et a démontré un succès modéré avec le terrain. Burnett est un pur lanceur de relève, mais sa balle rapide à deux coutures lui permet également d’induire des sorties de balle rapides au sol qui aident à réduire son nombre de lancers. La seule préoccupation qui tourne autour de Burnett est sa longévité, son voyage annuel sur la liste des personnes handicapées lui interdit de démontrer son plein potentiel sur une base annuelle.

Réalisations

  • Mène la Ligue nationale pour les blanchissages (cinq, 2002)
  • Lance un match sans coup sûr de 3-0 contre les Padres de San Diego (au stade Jack Murphy, le 12 mai 2001). Il a retiré 9 frappeurs sur des prises dans ce match.
  • A égalé son propre record de franchise en un match en retirant 14 frappeurs au bâton dans une victoire de 5-4 en 12 manches contre les Brewers de Milwaukee le 6 juillet 2005, dans laquelle les Marlins ont retiré un record d’équipe de 22 frappeurs et retiré 28 frappeurs sur des prises.
  • Deuxième de tous les temps sur la liste des victoires des Marlins de la Floride avec 49 (derrière Dontrelle Willis), premier de tous les temps avec des matchs complets (14), des jeux blancs (8) et des retraits sur des prises (753)
  • A remporté une série mondiale en 2009 avec les Yankees de New York remportant le match 2 pour eux.
  • Était une étoile en 2015, sa dernière saison.

Trivia

  • Burnett joue dans un groupe de rock appelé Mad Ink avec son ancien coéquipier des Marlins Tim Spooneybarger. Le groupe est ainsi nommé parce que Burnett et Spooneybarger arborent tous deux de nombreux tattos.
  • A.J. utilise une batte de baseball noire solide, et plusieurs de ses battes ont été personnalisées comme modèles « Ozzy Osbourne » et « Marilyn Manson ». Les noms de ces chanteurs de rock sont gravés professionnellement dans les barils des chauves-souris. Sa chanson quand il sort pour lancer est « The Beautiful People » de Marilyn Manson.
  • Burnett a acheté le domicile torontois de l’ancien joueur des Raptors Vince Carter pour 2,8 millions de dollars, soit 700 000 dollars de moins que le prix demandé.
Précédé par :
Hideo Nomo
Lanceur sans frappeur
12 mai 2001
Remplacé par:
Bud Smith